TÉLÉCHARGER LIVRE KHALED NEZZAR

TÉLÉCHARGER LIVRE KHALED NEZZAR

TÉLÉCHARGER LIVRE KHALED NEZZAR

Ministre de la Défense[ modifier modifier le code ] Le 12 janvier , Khaled Nezzar est le principal artisan du coup d'État qui interrompt le processus électoral qui aurait certainement conduit le Front islamique du salut FIS , parti islamiste, au pouvoir. Après l'assassinat de ce dernier, le 29 juin , Ali Kafi , représentant du FLN le remplace à la présidence du HCE, dont le général Nezzar reste le principal membre. L'Algérie a connu alors une période de guerre civile qui dura environ 10 ans. Khaled Nezzar échappe à un attentat le 13 février , un fourgon bourré d'explosifs a été mis à feu à distance au passage de son cortège, l'explosion n'a pas fait de victimes [1].

Nom: livre khaled nezzar
Format:Fichier D’archive (Livre)
Version:Dernière
Licence:Libre!
Système d’exploitation: iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille:23.53 MB

Ne serait-ce qu'en mémoire de nos amis artistes, intellectuels et journalistes assassinés, ne serait-ce qu'en hommage au peuple Préatnbule algérien et à la communauté musulmane, voici donc le livre de cet homme libre, intègre et courageux que nous avons reconnu en Khaled Nezzar.

Mais depuis plus de tains prétendaient lui refuser. Sans jamais avoir la prétention q",Irante ans, qu'en est-il de l'homme algérien? De ses droits d'interférer dans les affaires intérieures de l'Algérie et surtout pas imprescriptibles? De ses libertés individuelles et publiques?

De d'influer sur le prochain scrutin présidentiel. De ses urrihuts de gouverné face aux gouvernants?

Commentaires

Certes, le pouvoir initial de l'Algérie libérée ne s'est pas établi '. Après l'Iln"Ision manquée au cours de la réunion du Conseil national de 1. Cependant, au fil des années, l'Algérie s'essaye avec plus ou IIIOjllS de bonheur à conquérir son droit à la démocratie. Nuruhrcux et variés, les obstacles qui en ont ralenti la concréti-. III pOli voir.

Télécharger le livre - Algérie Patriotique

Ces facteurs n'ont apparem- 1 ives de leur charge à la disposition d'une tendance partisane, fût- ment guère favorisé l'évolution vers la démocratie tant souhaitée. L'Algérie d'aujourd'hui n'est plus celle des blance.

Le pluralisme balbutiant, et son corollaire la liberté d'opi-. Le président actuel entend-il briguer à nouveau à la démocratie. Je n'ai, non plus, de Président de la République n'abuse personne.

Et d'ailleurs pourquoi en Que l'administration, par des procédés inavouables, tente dl'. C'est pourquoi je n'ai pas de rancune à assouvir.

LE LIVRE QUI FAIT TREMBLER BOUTEFLIKA

La seule passion qui m'anime c'est de tenter d'éveiller mes concitoyens face au choix déterminant qui se posera lors du prochain scrutin présidentiel. Unissez-vous pour définitivement briser à l'intégrisme san- guinaire toute velléité de s'emparer du pays comme otage.

Lencouragement des chapelles idéologiques 1',! Mais sans jamais pouvoir I.! I dcs services de sécurité et donneront un supplément d'âme au menacer sérieusement l'État. Lattaque de la caserne de Guemmar, 1.

LAlS et les différents GIA vont multiplier les embus- lirill ' pour porter leur barbarie à des sommets rarement atteints à cades, les attaques à la bombe et les coups de main contre les instal- IlitV 'I'S l'histoire? Ait Ahmed exigeait un embargo sur l'Algérie et la miN Aholl OUSS;tma déclarera: Il Ce refus [de négocier] légitime l'action des en accusation des auteurs de l'arrêt du processus électoral.

Khaled Nezzar Algérie, Le Sultanat De Bouteflika

Ces propos comme ceux de Ould Adda 3. Qu'importent ralentir davantage l'appareil économique, d'augmenter le nombre ln gricfs anciens. Il y avait péril en la demeure. Le gouvernement, pour éviter un effondrement total du ' dans la gestion, était soucieuse de prouver que les grandes pays, se tourne vers les organismes financiers étrangers FMI et.

C'est ainsi que peut se résumer la situation du pays en cette Nous voulions également mettre l'ANP à l'écart des ernpoi- fin de l'année Il,ldes que connaissait l'arène politique afin de préserver sa cohé- Le HCE, dont j'étais membre, avait fait le serment de gérer le lun '1son prestige.

Elle devait rester coûte que coûte la gardienne pays, uniquement, pendant la période qui correspondait à ce qui iuuuir. Il ratic, la modernité et le progrès. Ces idées simples, qui collégiale au-delà. Il n'était pas question de les filCIIIl' aux enchères. Gérer directement les affaires publiques , pourquoi Bouteflika fut-il pressenti?

Extrait des mémoires du Général Khaled Nezzar

Les politiques éviter la vacance à la tête de l'État. Ceux haut niveau de la hiérarchie militaire.

Je fus mis au courant l't 1iqlli, sc posant en vicaires d'Allah, prétendaient dispenser le nous en discutâmes longuement. Nous conclûmes que, rnalgr Ih!! Il C' 'nt!

C'est une décision qui préserve faste ken ya maken ou une poignée d'enfants gâtés du système faisaient retcn It 11I1I Cet ancien membre, très consacrer uniquement à ma mission politique au sein du Haut 1l1l1diatisé,du Conseil de la Révolution qui avait dirigé l'Algérie Comité d'État. Il appartenait à la génération qui avait les tueurs islamistes. Ils pouvaient récidiver n'importe quand. Je fis de mon que jamais, les espoirs de toute une population, devait être mis à ' pour lui expliquer les tenants et les aboutissants des déci- l'abri des ruptures et des secousses.

Il fallait à la tête du ministère Je n'ai pas pensé un moment ou à un autre, l'ensemble des officiers et possédant les Id 11l1IC qu'un jour, très prochainement, il pourrait être en qualités susceptibles de le faire accepter par tous. Il dira à Larbi Belkheir, qui me rapporta faisait l'affaire.

Les outrances qui ciblent, pèle-mêle, membres de la haute hiél'archie militaire, ministres, responsables divers, partenaires étrangl'l'S32et journalistes - journalistes surtout - sont le fait d'un esprit.

Votre avis

CAlgérie attendait président mature et expérimenté, connaissant le sens des mots ,'1 en mesurant la portée, elle se découvre dirigée par un homme rmporté et colérique, ne sachant faire que dans la dérision ou l'insulte.

On le découvre. Ceux "IIi lui ont mis le pied à l'étrier grimacent jaune. Le peuple, ce gl'and sceptique, se bidonne douloureusement.

Tribunal pénal international.

Iv République au moment de la construction du complexe Riadh-El-Ferh. El si oui, était-cc bien l'endroit pour le dire? Il met tout le monde dans le même sac, pêle-mêle: la clique commise à la claque, les figurants qui ont fait la haie et remonté l'aiguille de l'applaudimètre, et aussi les hommes et les femmes dont la sincérité ne faisait aucun doute. La collation qu'il leur offre, à la sauvette, dans les jardins du Palais du peuple, ressemble à la poterne que les domestiques empruntent après la fermeture du portail et l'extinction des lumières.

La plupart se retirent silencieusement