TÉLÉCHARGER RADIO BALAFON

TÉLÉCHARGER RADIO BALAFON

TÉLÉCHARGER RADIO BALAFON

Copié dans le presse-papier Qui a influencé qui? Qui a le plus d'influence, la musique africaine ou la musique occidentale? Ce soir, Soro Solo tchipe ces questions.

Nom: radio balafon
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:33.56 Megabytes

Le psychologue François Cardoso explique ce qui nous fragilise et ce qui nous permet de nous adapter alors que la crise de la COVID a des impacts individuels et collectifs. Marc-André Gagnon, spécialiste en politiques pharmaceutiques, explique comment les études doivent être encadrées pour obtenir des résultats probants. Catherine Lefebvre, co-animatrice du balado On s'appelle et on déjeune, nous donne quelques trucs pour garder une relation saine avec la nourriture en période de pandémie.

Ça s'explique6 avril Avec : Alexis De Lancer animateur et Catherine Lefebvre nutritionniste Coronavirus : inquiétudes et tensions dans les prisons du monde Durée Voir les options Voir les options Un soldat monte la garde alors que des visiteurs attendent pour entrer dans la prison Tacumbu à Asuncion au Paraguay.

On a d'ailleurs vu des émeutes éclater dans plusieurs pays avec le resserrement des mesures de confinement. Retourner au début de la liste? Parallèlement à la préparation de l'élite politique du pays, Radio Lomé s'est lancée dans la bataille du développement.

Il s'est agi de faire de la radio un instrument d'éducation. Ainsi, Radio Lomé diffusait des émissions destinées à donner des conseils d'hygiène, de santé, et de pratiques agricoles. Le souvenir des radio-clubs reste encore vivace dans les mémoires : Le souvenir des années soixante-dix où la radio d'Etat diffusait à l'intention des masses paysannes des microprogrammes, dans le souci d'améliorer la production agricole.

Bref, Radio Lomé cernait et répondait aux attentes des populations en faisant d'elle-même un instrument d'éducation, mais surtout un instrument de l'administration. C'est le second usage qu'on fit de la radio qui, a un certain moment, posera problème. Aux lendemains des indépendances, Radio Lomé a failli à sa mission d'outil de formation d'une opinion publique véritable.

Les partis politiques une fois interdits en , Radio Lomé se transforma en un instrument de propagande politicienne où des thèmes idéologiques sont associés à des pulsions nationalistes.

Radio Lomé concentrait sur la personne du chef de l'état les aspirations de l'auditoire et donc du peuple. En plus des larges diffusions et rediffusions des manifestations de soutien en faveur du pouvoir, Radio Lomé a crée et entretenu pendant plusieurs années l'illusion d'une unanimité autour du régime en place.

Il commence d'abord à douter de sa propre opinion et finit quelques fois par la son opinion croire erronée. Ainsi il s'approprie le texte du top horaire qui modèle désormais son opinion en la calquant sur celle à laquelle il s'opposait. Cette technique de filtrage a permis d'entourer le chef de l'état d'un mythe.

L'information telle que présentée à l'antenne a contribué à créer autour de la personne du chef de l'état un mythe : le mythe de l'invulnérabilité. Nous sommes le 02 février Bref, l'information était tronquée avant d'être servie à l'auditeur.

Pouvait-il en être autrement? Toujours est-il que le mouvement d'octobre 90 qui a ouvert la voie à des mouvements de tout genre, a été suivi d'une période où Radio Lomé n'a guère cessé les actions de persuasion en faveur du pouvoir. Elle exposait les points de vue de l'opposition togolaise sur la situation du pays. Cette radio pirate s'efforçait dans la mesure du possible de restructurer un tissu social qui portait les séquelles des querelles politiques, ethniques et tribales, d'unir et d'impliquer les Togolais dans son combat pour une société démocratique plus juste.

On se rappelle aussi la diffusion des comptes-rendus de réunions de l'opposition. Bref, en lançant en novembre Radio Liberté, l'opposition voulait se doter d'un outil de communication qui puisse rendre compte au peuple du combat qu'elle menait, un outil de communication qui puisse servir de contrepoids à Radio Lomé.

Radio Liberté n'émit que quelques mois avant de disparaître. Le terrain était alors déblayé mais il a fallut attendre septembre 93 pour voir émettre Kanal Plus. La première phase qui dure de septembre 93 à février 98 est antérieure à la codification de la presse audiovisuelle.

Cinq ans après, on pouvait compter sept radios privées dont une seule à l'intérieur du pays : Radio Tchaoudjo à Sokodé. La seconde phase qui dure de février 98 à octobre , débute avec la codification de la presse audiovisuelle. Cette seconde période est surtout marquée par l'adoption des lois portant code de la presse et de la communication, la création de l'Observatoire Togolais des Médias O.

La codification de la presse audiovisuelle, a donc accéléré le processus d'installation des radios privées sur l'étendue du territoire national. De sept dans la première moitié de la période définie, le nombre de radios privées est passé à soixante. Cependant, les inégalités apparues dès la première phase d'installation des radios de proximité se sont quelque peu réduites sans pour autant disparaître. I - 4 -1 Une inégalité de répartition dans l'espace géographique Dès la première phase d'installation des radios privées septembre 93 à février 98 on a pu constater une certaine inégalité dans leur répartition.

Dans la seconde moitié de la période définie, cette inégalité a connu une amélioration.

Le nombre de radios est passé de six à vingt-trois à Lomé contre plus de quarante à l'intérieur du pays. Il en découle que la bande F. Cette saturation est telle que sur la soixantaine de radios qui émettent au Togo en octobre , dix-sept partagent leur fréquence avec au moins une autre radio.

Ce sont notamment Tropik F. La Pendant que les radios Zion, Kéran et Rurale partagent la Enfin, Radio Maria et la voix de l'oti sont recevables sur la Contre toute attente, ce foisonnement de radios privées ne recèle pas la diversité de programmes que peut en espérer l'homme de communication. I - 4 -3 Une identité de programmes Pour la plupart, ces radios privées sont généralistes.

C'est dire qu'elles touchent à presque tous les sujets : éducation, information, culture, santé, sport, environnement Il en est de même pour la Radio Delta Santé en dépit de sa dénomination qui dénote une certaine spécificité.

Basée à Aného, chef-lieu de préfecture, la R. S est entrée, de fait, dans l'univers des radios privées du Togo comme la concrétisation du rêve d'un individu.

A sa création, la R. S émettait de l'étage d'un bar de Kpémé : Le bar 7e ciel. Pour tout cadre, la station disposait de trois pièces. A savoir : Un secrétariat, Une salle d'émetteur, Un studio régie d'antenne et table d'écoute. Le matériel de diffusion comprenait : quelques lecteurs de cassettes, un tourne-disque, trois microphones et un émetteur de watts.

Quant au matériel de production, il était inexistant. Ce matériel quelque peu dérisoire, permettait de couvrir un rayon de 15 kilomètres environ.

Le personnel de la jeune station était constitué d'élèves, de lycéens, d'étudiants et d'une animatrice alors en fonction à Radio Lomé. La radio émettait tous les jours de cinq heures à vingt heures.

Soit un volume horaire de quinze heures au quotidien.

L'impact des radio de proximité: le ca radio Delta Santé

Question : pour diffuser quel programme? Ici se pose un problème : celui de la connaissance des goûts, des aspirations et des habitudes en matière d'écoute des habitants de la zone de couverture, et partant celui de la maturité du projet.

Les programmes à cette époque étaient inexistants. On pouvait parler de quelques rares émissions dont la diffusion dépendait de la bonne volonté des animateurs et techniciens. Une situation imputable à l'absence du poste combien capital du chef des programmes.

Dans ces improvisations et tâtonnements, très peu d'émissions accrochaient. Il s'agissait des émissions comme Parasol, Emergence jeunesse, pour ne citer que 6 Radio Delta Santé.

CRTV Radio

Pour tout dire, Radio Delta Santé ne présentait aucune émission de santé. En revanche, la radio diffusait nombre d'émissions préparées dans des conditions d'empressement et souvent d'imprévision. Les seules émissions dont on prenait quelque peu soins, étaient celles du service commercial : les tranches d'avis et communiqués et de dédicaces.

Ce qui frappait le plus, quand on écoutait la R. S, c'était l'inadéquation du contenu des émissions avec la dénomination de la station. C'est donc dans ces conditions que la première F. M de la préfecture va émettre de novembre à la mi-mars Date à laquelle la R.

S a arrêté ses émissions pour cause de déménagement. En fin mars , et le 30 à 18 heures 11 minutes, la radio émet de nouveau. Mais cette fois à partir d'Aného. S ne propose en rien des services extraordinaires à ses auditeurs.

Les quelques particularités de la R. S sont liées au nom de la station : Radio Delta Santé. Une dénomination qui exprime la ligne éditoriale de la station. A savoir oeuvrer dans domaine de la santé et de l'environnement. Radio Delta Santé en plus d'être une des rares stations sinon la seule à faire de la promotion de la santé son leitmotiv, est l'une des rares stations dont le site sert à la fois de pharmacie et d'hôpital du jour.

Liens / Useful links

Témoins : les nombreuses personnes qui y défilent à longueur de journée. Qui pour y avoir conduit un malade, qui pour une consultation, qui encore pour y acheter une substance médicamenteuse.

Autre chose, c'est qu'on a toujours vu en la radio, un lieu de diffusion et de l'information et de la culture. S en plus d'être un lieu de diffusion de la culture en est le lieu de promotion.

Ce qui justifie la présence dans l'enceinte de la R. S d'une salle de spectacle et d'une salle de jeu, lieu de rencontre des quelques rares pongistes de la ville. D'autres particularités sont liées au personnel composé d'une douzaine d'agents hormis la secrétaire - comptable, le Directeur technique, le Directeur Général et le Président Directeur Général.

Liste des stations de radio au Cameroun

La particularité du personnel est d'exercer plus d'une fonction à la fois. Soit journaliste - animateur, soit animateur-technicien, soit technicien - chauffeur. Une répartition des tâches qui a l'avantage de réduire le personnel, mais aussi la fâcheuse conséquence d'influencer négativement la grille des programmes et le particulariser.

Nous y reviendrons. Un volume horaire qui intercale quatre-vingt dix-sept heures de programmes émissions d'éducation, d'information et quarante-cinq heures de musique. La diversité des programmes proposés est en partie imputable à la diversité de compétence du personnel recruté après mars En effet, ce personnel est composé de licenciés en littérature, sociologie et philosophie.

S est d'abord et avant tout une petite entreprise. Et comme telle, elle a une organisation interne même si les dénominations varient de Radio Delta Santé à une autre entreprise.

Toujours est-il qu'on distingue, même en l'absence d'un organigramme, les fonctions suivantes : Un Président Directeur Général, assez effacé, il est le premier responsable de l'entreprise. Il la représente auprès des instances de régulations et de contrôle des médias. Sans être un décideur de poids, il fait fonction de conseiller quant à la gestion de l'entreprise. Un Directeur Général qui est le véritable maître. Responsable omniprésent et omnipotent, il est à proprement parler la seule voix autorisée.

Au point où l'on sent parfois son empreinte et sa touche sur certaines émissions. Un chef du personnel qu'on retrouve parfois dans les fonctions du chef des programmes, du rédacteur en chef voire du Directeur Général.

Stations de radio à Douala

Il a la gestion du personnel. Un Directeur technique qui est, de fait, le conseiller pas toujours écouté du Directeur Général. Un chef des programmes qui organise, coordonne le travail des différentes sections de l'entreprise, suit et supervise respect des programmes.

Un chef des programmes adjoint qui est une courroie de transition entre la Direction, le service des programmes, la rédaction et les animateurs. Il fait fonction de suppléant du chef des programmes.

Radio Balafon

Ce personnel est organisé en deux structures indispensables à tous médias : - Le service des programmes qui organise et coordonne le travail des animateurs. II Le service des programmes Poser un regard sur le service des programmes de la FM revient à apporter des éléments de réponses à une question fondamentale : ce service assure-t-il les responsabilités qui sont les siennes?

Comment s'organise-t-il? S, cela peut surprendre, mais c'est une réalité, ce ne sont pas les attentes des auditeurs qui guident et orientent le travail. D'ailleurs, on ne connaît pas ces attentes et on ne cherche peut-être pas à les connaître.

Ici, seul le leitmotiv de la rentabilité oriente les attitudes. Il va s'en dire que le service des programmes privilégie de façon délibérée mais, quelques fois, contre gré les tranches payées. Ce qui justifie peut-être l'effectif dévolu à ce service et la complexité de la tâche qui lui incombe.